FINANCEMENTS SALARIES

CPF, CPF-transition et négociation directe

Les salariés ont droit à de nombreux dispositifs de formation. Peu s'en servent, ils gagnent pourtant à être connus.

Le premier dispositif que l'on croise sur sa route est le Compte Personnel de Formation (CPF). Successeur du DIF, il permet à chaque salarié d'accumuler des droits. Une année pleine de travail représente 500€ de budget formation acquis, le tout étant plafonné à 5 000€ (*8 000€ si salarié non qualifié).

Si la formation est effectuée sur le temps de travail, une demande préalable à l'employeur sera nécessaire. Ces heures seront rémunérées comme du travail effectif. Dans le cas inverse, aucune demande ni rémunération seront dues.

Imaginons que vos droits ne couvrent pas l'intégralité de son coût, une demande peut être faite. Une fois votre cursus choisi, l'employeur pourra abonder votre compte sur la plateforme CPF. Cette vidéo vous donne les détails de la démarche.

Vous voulez faire le point sur les aides auxquelles vous avez le droit ? Parlez-nous de votre situation autour d'un café virtuel :

Enfin, le Projet de Transition Professionnelle (PTP) permet aux salariés souhaitant changer de métier de s'absenter et de faire financer ses formations. Celles-ci doivent être en lien avec le projet. Outre le financement, le PTP permet de maintenir le contrat de travail du salarié.

Deux conditions : avoir une ancienneté globale de 24 mois dont 12 dans l'entreprise actuelle.
La demande se fait auprès de l'organisme financeur lui-même, la "Commission Paritaire Interprofesionnelle Régionale". Tous les détails dans cette vidéo.

Les financements institutionnels sont une voie d'accès royale à la formation.
Cependant, il est également possible de négocier directement un financement auprès de son entreprise.
Les responsables RH sont de plus en plus habitués à ce type de demandes. Qui ne tente rien n'a rien !